Vidéoprojecteur de divertissement laser et ultra-portable

Nouveauté : L’écran de projection haut contraste DELUXX Darkvision
2019/08/08
Nous y serons ! Educatec / Educatice 20,21 et 22 novembre 2019 à Paris
2019/10/14

Avec l’Epson EF-100W (blanc) et l’Epson EF-100B (noir), Epson poursuit son chemin dans le monde du laser. On trouvait Jusqu’à présent chez Epson des modèles laser dans les domaines des projecteurs d’installation et de l’affichage signalétique. Avec ces deux nouveaux vidéoprojecteurs, Epson s’oriente à son tour vers le divertissement.

1 Lampe laser longue durée de vie
2 Résolution grand écran et multimédia
3 Connexions
4 Objectif
5 Niveau sonore
6 Menu et télécommande
7 Premières impressions

Lampe laser à longue durée de vie

Alors que les vidéoprojecteurs Epson dans le secteur du divertissement et du home cinéma ont jusqu’à présent utilisé exclusivement la lampe conventionnelle, l’Epson EF-100 innove grâce à sa lampe laser. Grâce à ce changement, le vidéoprojecteur offre une durée de vie de la lampe allant jusqu’à 12.000 heures, ce qui correspond à l’utilisation de plusieurs lampes classiques, et qui fait de l’entretien de l’Epson EF-100B un gros point positif. Un autre aspect à ne pas négliger : la luminosité. Grâce à la source de lumière laser, celle-ci atteint 2000 lumens. De plus, l’intensité lumineuse peut être elle-même modulée vers le moins ou vers le plus par paliers de pourcentage individuels. Lors de notre notre test du EF-100, nous avions par exemple par exemple, une luminosité de 75% en mode cinéma.

 

L’Epson EF-100B offre un design plutôt inhabituel mais chic pour Epson.

Mais la lampe laser a encore bien d’autres avantages. Grâce à cette dernière, un spectre de couleurs supplémentaire peut être couvert, ce qui a un effet positif sur l’image. Le spectre des couleurs qui peut être affiché est ainsi supérieur à celui auquel nous sommes habitués avec les vidéoprojecteurs à lampe classiques. Comme le laser a un effet beaucoup plus positif sur le contraste qu’une lampe (mot-clé : lumière diffusée), l’Epson EB-100 atteint un contraste de 2,500,000:1 dans le domaine dynamique. Lors du test de l’Epson EF-100B, il s’est fait sentir de manière très positive.

Encore un autre aspect positif du vidéoprojecteur vient du fait qu’il reste très petit pour un projecteur 3LCD car la plupart du temps, il sont largement plus grands. Si une lampe classique était installée, dans le cas de l’Epson EF-100, la moitié du châssis serait nécessaire uniquement pour la lampe. Cela le rend donc particulièrement agréable au transport.

Résolution multimédia 

La résolution native du vidéoprojecteur est en WXGA avec 1280 x 800 pixels. Ici, une résolution Full HD aurait été plus souhaitable, mais seulement à première vue, car il est à noter qu’il ne s’agit que d’une résolution légèrement inférieure. Toutefois, nous ne l’avons pas directement remarqué avec une distance d’assise normale, lors du test de l’Epson EF-100. Par conséquent, c’est un point n’a pas autant d’importance qu’on pourrait s’y attendre.

Grâce à la résolution WXGA, l’EF100 est bien adapté aux vidéos, jeux vidéos ou contenus provenant d’un PC ou d’un ordinateur portable.

Connexions

Si vous regardez le châssis compact de l’Epson EF-100W, vous ne remarquerez aucune connexion. Elles sont un peu cachées sur l’arrière du vidéoprojecteur, qui est recouvert d’un couvercle amovible afin de cacher certaines les connectiques. Lorsque vous le retirez, vous verrez un port HDMI et un port USB de type A. Pour le support, nous trouvons un autre port mini-USB, qui est moins important pour une utilisation quotidienne. Dans ce cas, le port USB de type A sert uniquement d’alimentation 5 V, c’est-à-dire sans fonction de lecture, mais il est équipé de 2 ampères, ce qui lui permet d’utiliser différents dongles. Sur le côté du renfoncement dédié aux connexions, un port convient parfaitement pour l’utilisation d’un stick TV Amazon Fire.

Les connexions se trouvent à l’arrière, derrière le couvercle.

Un point sur lequel Epson a bien réfléchi est le fait qu’un tel dongle génère de la chaleur perdue. Par conséquent, en dessous de l’espace consacré aux connectiques de l’appareil se trouve un ventilateur qui protège le dongle de la surchauffe.

Sur l’extrémité droite du vidéoprojecteur, vous trouverez un petit clapet. En dessous, il y a un port jack 3,5 mm auquel vous pouvez brancher des écouteurs, par exemple.

Sur le côté, il y a un clapet derrière lequel se trouve un port jack de 3,5 mm.

Une autre « interface » est disponible, il s’agit de la sortie Bluetooth. Celle-ci vous permet d’émettre le son via un haut-parleur Bluetooth ou d’envoyer le signal à un récepteur AV avec une interface Bluetooth. La sortie audio Bluetooth prend en charge aptX et SBC.

Le port de l’alimentation est judicieusement situé sur le côté, de sorte qu’il n’interfère pas lorsque le vidéoprojecteur est placé à la verticale.

 

Objectif

Il n’y a pas grand chose à dire sur l’optique du vidéoprojecteur. Le facteur de projection de 1,35 est fixe. L’Epson EF-100B n’a donc pas de zoom. Cela signifie qu’il doit être bien positionné pour s’adapter à la taille de l’image. Le réglage de la netteté s’effectue par une commande au niveau de l’optique.

Il dispose d’une correction trapèze verticale et horizontale qui permet de bien ajuster l’image. Verticalement, il fonctionne automatiquement et horizontalement, il peut être ajusté sur la surface du vidéoprojecteur. La correction verticale est de +/-45 degrés et la correction horizontale est de +/- 50 degrés.

Il n’y a que quelques boutons sur l’EF-100B

Le vidéoprojecteur dispose d’une caractéristique intéressante car il  peut être placé de façon à ce que vous puissiez regarder votre film au plafond. Cela le rend idéal pour une chambre ou si vous êtes malade et devez rester sur le canapé.

Niveau sonore

Un point positif que nous avons noté lors du test de l’Epson EF-100W est son bruit de fonctionnement silencieux. Les petits appareils, en particulier, sont généralement bien audibles, mais ce n’est pas le cas avec l’EF100. Nous avons été agréablement surpris. Dans le mode d’image le plus lumineux, que vous n’utiliserez probablement jamais à cause de la reproduction des couleurs, il était quelque peu audible, et nous pouvions à peine le percevoir dans les autres modes colorés. Epson a communiqué 26 dB en mode Eco et 29 dB en mode normal. A noter que les modes de couleurs ont une réelle influence sur le bruit de fond.

Menu et télécommande

Pour le menu du EF-100, Epson s’appuie sur sa structure familière, déjà connue sur les autres vidéoprojecteurs du fabricant. Si aucune source n’est connectée, tous les éléments de menu ne sont pas accessibles, comme c’est d’usage avec les projecteurs.

La télécommande du vidéoprojecteur diffère des télécommandes habituelles d’Epson. Elles sont généralement blanches et ressemblent à une télécommande de vidéoprojecteur typique. Celle de l’Epson EF-100B, en revanche, semble beaucoup plus moderne et donc plus lisible.

La télécommande moderne de l’Epson EF-100B.

Premières impressions

Après avoir jeté un rapide coup d’œil sur l’Epson EF-100B, nous avons été agréablement surpris par le nouveau vidéoprojecteur laser d’Epson. Grâce à lui, Epson innove dans le domaine du divertissement à domicile. Et la combinaison du laser avec un petit format est également une innovation intéressante pour Epson. Ce qui nous a particulièrement impressionnés, c’est le fonctionnement silencieux de ce petit appareil. Et si on prend également en compte le prix de l’Epson EF-100, c’est dans l’ensemble, un appareil intéressant.

Nous attendons maintenant les premiers appareils de la production en série. Si ce modèle vous intéresse, nous l’examinerons une nouvelle fois de plus près. Nous sommes de grands curieux !

Epson EF-100W blanc

Epson EF-1000B noir

Comments are closed.